in

Booba réagit à la garde à vue du rappeur Laylow et il est très cash !

Booba n’est pas toujours cet artiste controversé qui utilise ses réseaux sociaux pour tacler ses confrères ou des personnalités publiques. Il lui arrive aussi de défendre certaines personnes, comme le rappeur Laylow qui se retrouve dans une polémique.

 

Il n’a pas beaucoup d’amis dans le milieu. Et pour cause ! Booba passe son temps à s’attaquer à des rappeurs comme Gims, Maes, Kaaris, Rohff et tant d’autres encore.

Il s’amuse aussi à ridiculiser Magali Berdah et sa bande d’influenceurs qu’il considère comme des « influvoleurs ». Booba a aussi Cyril Hanouna dans son viseur. Bref, il est bel et bien connu pour être piquant sur Twitter.

Pourtant, il lui arrive aussi de prendre la défense des personnes qu’il apprécie. Le cas de Laylow peut donc en témoigner. Booba n’a pas hésité à le défendre alors que le jeune homme se retrouve dans une polémique.

En effet,Laylow a été arrêté pour excès de vitesse. Puis plusieurs médias ont relayé l’info selon laquelle il aurait consommé de la cocaïne alors qu’il était au volant. Booba est en colère !

Il accuse les médias de relayer de fausses informations. D’ailleurs, le JDD s’est empressé de partager cette rumeur. Mais le média les a vite démenties.

La situation est grave car de nombreux autres médias ont repartagé l’info. Booba a donc écrit sur Twitter : « Ça tire toujours sur les rappeurs avec des conclusions hâtives alors que les vrais démons sont en liberté ».

Comme Booba, Laylow est sous le choc. Il a du mal à réaliser que cette affaire a pris une telle ampleur. Il a donc exprimé son mécontentement sur Instagram. Puis il explique qu’il a dû faire deux tests salivaires car le premier était défaillant.

Le protégé de Booba est très énervé« Vous me faites serrer avec vos doutes. Les policiers eux-mêmes disent que ça peut-être un médoc que je prends pour les inflammations. Ou même un test défaillant. »

« Moi je savais que ce n’était pas possible j’étais prêt à faire tous les tests pour prouver que je consommais aucune drogue. T’es dans un commissariat, tu sais que t’as rien fait et les gens te jugent comme un drogué. »

L’ami de Booba refuse de se victimiser, mais il veut rétablir la vérité. « On ne veut pas se victimiser, c’est une erreur de la police ça peut arriver. Par contre ceux qui ont communiqué l’info à des médias sans attendre le deuxième test, c’est grave. »

Celui qui a été défendu par Booba assure qu’il ne va pas en rester là ! Il va entamer des poursuites judiciaires : « Ça y est, on va faire les poursuites judiciaires et on ne va rien laisser passer. »

Ce n’est pas la première fois que les médias véhiculent de telles infos. Pour Booba et les autres rappeurs concernés par les rumeurs, cela doit cesser !

 

 

Written by Didier Denguel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chine: L’éditeur Yao Wentian libéré après 10 années de prison

Douala: Le leadership et l’éveil potentiel littéraire en vitrine