in

Cameroun : Les deux nouveaux visages du Conseil constitutionnel

A la faveur d’un décret présidentiel du 18 janvier 2024, les professeurs Adolphe Minkoa She et Aaron Logmo Mbelek sont nommés membres du conseil constitutionnel.

Le conseil constitutionnel, l’institution Camerounaise créée en 1996 et officiellement mise en place en février 2018, l’instance compétente en matière constitutionnelle et l’organe régulateur du fonctionnement des institutions, a désormais deux nouveaux membres.

Les professeurs Adolphe Minkoa She et Aaron Logmo Mbelek sont les deux nouvaux visages de ladite institution. Ils ont été nommés à la faveur du décret présidentiel N°2024/011 du 18 janvier 2024. « Sont, à compter de la date de signature du présent décret, nommés Membres du Conseil Constitutionnel, pour un mandat de six (06) ans éventuellement renouvelable: M. MINKOA SHE Adolphe et M. LOGMO MBELEK Aaron », indique le texte officiel. L’article Nº2 du décret indique que « les intéressés auront droit aux avantages de toute nature prévus par la réglementation en vigueur ».

Les deux nouveaux membres du conseil constitutionnel du Cameroun qui bénéficient ainsi de la confiance du chef de l’état ont chacun d’excellent parcours. Adolphe Minkoa She est Professeur agrégé des Facultés de droit depuis le concours français de 1991. Spécialiste du droit privé et sciences criminelles, il vit encore ses derniers moments en tant que recteur de l’Université de Yaoundé II Soa. Le professeur titulaire hors échelle est à la tête de cette institution universitaire depuis  juin 2017 à la faveur du décret présidentiel N°318.

Avant sa nomination à ce poste, le Pr a exercé les fonctions de vice-recteur chargé des enseignements, de la professionnalisation et du développement des nouvelles technologies de l’information et de la communication à l’Université de Yaoundé II entre 2012 et 2017. De 2007 à 2012, le Pr. Minkoa She était vice-recteur chargé de la recherche, de la coopération et des relations avec le monde des entreprises à l’Université de Douala. Doyen de la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques de l’Université de Yaoundé II de 1993 à 1998.

Dans le vaste domaine du Droit qui est le sien, il est auteur de plusieurs ouvrages. « Le Droit des suretés et des garanties du crédit dans l’espace Ohada (Tomes 1, 2) », le « Droit de l’homme et droit pénal au Cameroun ». A 68 ans, l’éminent professeur ouvre un nouveau chapitre de sa vie. Celui-ci s’écrira au Conseil constitutionnel où il remplace le Pr. Joseph Owona, décédé le 06 janvier 2024 à Bordeaux en France de suite de maladie.

Le Pr. Aaron Logmo Mbelek Quant à lui, est ancien chef de la division de la recherche et de la coopération universitaire au ministère de l’Enseignement supérieur. Il est auteur de plusieurs ouvrages et travaux scientifiques dont « Souveraineté fiscale des Etats africains au sud du Sahara (face aux enjeux de développement) : l’exemple du Cameroun ». Au Conseil constitutionnel, il remplace le Pr. Joseph Marie Bipoun Woum, décédé le 28 juin 2023 à Istanbul en Turquie.

Les deux nouveaux membres vont désormais siéger aux côtés du président dudit conseil, Clément Atangana et huit autres membres dont les mandats viennent aussi d’être renouvelés par le décret N°2024/010.

 

Written by Tato Kamdem

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ronaldo s’exprime sur l’arrivée de Kylian Mbappé au Real Madrid

CAN 2023 : Sénégal vs Cameroun, les onze et la composition probables des Lions Indomptables