in

Des jeunes filles molestent et tuent une gamine pour une histoire de garçon.

Un autre drame est survenu au Cameroun plus précisement dans la ville de Douala. La nouvelle fait le tour des réseaux sociaux depuis quelques heures, provoquant ainsi la consternation, la peur et l’indignation dans le coeur de plusieurs.

Une vidéo qui circule sur la toile montre clairement un groupe de jeunes filles entrain de séquestrer une gamine en lui infligeant des coups, en la déshabillant, en lui coupant les cheveux au ciseaux et en lui faisant des menaces.

Pendant que la petite d’environ 17ans souffre et essaye courageusement de se défendre, ses bourrelles ne cessent de lui faire subir le pire.

D’après les blogeurs Nzui manto et peupah Zouzoua, la gamine aurait été accusée de sortir avec le copain d’une des jeunes filles.

Elle a donc été victime d’un traquenard dans la maison où elle a été sévèrement molestée et aspergée avec un produit inflammable.

Conduite à l’hôpital, la gamine n’aurait pas survécu à ces sévices et aurait rendu l’âme, laissant ainsi sa famille dans le désarroi total.

Le choc est énorme quand on constate qu’un drame pareil s’est produit juste pour une histoire de garçon. La question qui se pose est celle de savoir si l’objectif pour les jeunes filles était de punir la gamine ou de se faire passer pour des méchantes gangsters sur la toile car la scène a été filmée et postée intentionnellement.

Quoi qu’il en soit le groupe de jeunes filles est actuellement recherché et grace aux investigations du blogueur Nzui manto le public a désormais les images concrètes des monstres responsables de ce meurtre.

Written by Elsa Bang

3 Comments

Leave a Reply
    • C’est grave

  1. C’est les drogues fortes que l’on vend à bouts de bras dans nos quartiers.
    Il faut agir et en urgence!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le livre de Nicolas Sarkozy, best-seller… en toute illégalité ?

Journée de l’excellence Bambi-Batcham de Yaoundé, plus de 500 jeunes primés