in ,

Le prince Harry fait de nouvelles révélations sur son frère William

Après les accusations sur Netflix et dans son autobiographie, le prince Harry apporte ses preuves au tribunal. Le duc de Sussex fait partie des personnalités à attaquer en justice News Group Newspapers (NGN), l’entreprise des médias appartenant à Rupert Murdoch. Deux de ses tabloïds, The Sun et News of the World, sont accusés d’avoir mis sur écoute plusieurs célébrités pour alimenter leurs pages. News of the World a mis la clé sous la porte en 2011, après un premier scandale d’écoutes téléphoniques.

Petits arrangements et grosses fortunes

Selon les avocats du prince Harry, l’héritier au trône a lui-même conclu un accord avec NGN en 2020. Comme le relaye le Guardian, les représentants du duc de Sussex ont inclus dans leur dossier d’accusation le contrat passé entre l’entreprise de médias et le prince William, et affirment qu’il a reçu « une très grosse somme d’argent » pour éviter un procès.

Le prince Harry ajoute également qu’un accord existait entre la société de Rupert Murdoch et Buckingham Palace avant 2012 afin d’éviter ou retarder des poursuites contre les tabloïds, en échange d’excuses publiques. En ligne de mire : la crainte, de la part de la couronne, de revivre le scandale du Tampon-Gate. Une conversation privée entre Charles et Camilla, au cours de laquelle il expliquait vouloir être à la place de la protection périodique de la future reine consort pour être tout le temps avec elle alors qu’il était toujours marié à Lady Diana, avait été diffusée par la presse.

Du « Tampon-Gate » à Fox News

« La raison était d’éviter une situation où un membre de la famille royale pourrait se retrouver dans le box des témoins et devoir se remémorer les détails spécifiques de messages vocaux privés et hautement sensibles qui avaient été interceptés par Clive Goodman (reporter royal au News of the World). L’institution était très nerveuse sur ce sujet et voulait à tout prix éviter le même genre de dégâts sur leur réputation qu’en 1993, quand le Sun et d’autres tabloïds ont obtenu illégalement et publié une conversation téléphonique intime entre mon père et ma belle-mère datant de 1989, alors qu’il était toujours marié à ma mère », a déclaré le prince Harry.

Le mari de Meghan Markle explique avoir porté plainte, car il n’a pas pu obtenir d’excuses, lorsqu’il en a demandé, en 2017, à la société de Rupert Murdoch.

News Group Newspapers dément avoir passé un accord secret avec qui que ce soit. Si l’entreprise a admis les écoutes menées par le News of the World, elle dément que le Sun en ait fait de même. Par ailleurs, Rupert Murdoch vient de payer plus de 700 millions de dollars dans l’affaire en diffamation sur la couverture de l’élection présidentielle de 2020, gagnée par Donald Trump, intentée contre la chaîne américaine Fox News, qu’il possède également. Ses avocats estiment que le prince Harry a trop tardé pour porter plainte et demande que l’affaire soit classée.

Le palais de Kensington, qui représente le prince William, s’est refusé à tout commentaire, tout comme Buckingham Palace, la maison du roi Charles, dont le couronnement doit avoir lieu dans deux semaines.

 

Written by Tato Kamdem

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jamel Debbouze annonce une triste nouvelle !

Boycott des opérateurs mobile : Maahlox et Moustik le Karismatik perdent des abonnés